Palmipèdes gras

Palmipèdes grasAutour du foie gras, produit traditionnel de Midi-Pyrénées, la filière s’est fortement développée et valorise la production céréalière régionale. Cet essor est toutefois freiné par la concurrence des productions de nouvelles régions et des importations.

L’ensemble des palmipèdes à gaver est concentré surtout dans le Gers, et secondairement dans le Lot et le Tarn-et-Garonne :

Palmipèdes gras, source : RGA 2000, effectif cantonal

source : RGA 2000, effectif cantonal

Les canards gras, représentant plus de 90% de la valeur des palmipèdes, concernent le Gers et, secondairement, le Lot :

Canards, source : RGA 2000, effectif cantonal

source : RGA 2000, effectif cantonal

Forte augmentation de la production de foie gras

La production française de foie gras a connu une croissance de près de 10 % par an depuis quinze ans, notamment grâce aux progrès techniques et à l’extension de la production à des nouvelles régions.
La production régionale a beaucoup augmenté aussi (+ 40%), mais le nombre d’exploitations professionnelles concernées a diminué de moitié (il en reste moins de 2 000).

Chute des prix des foies gras produits en circuit long

La notion de prix moyen n’a pas de sens, dans la mesure où sont juxtaposés deux filières : une filière courte (25% des canards sont transformés et vendus en direct, ou sont vendus sur des marchés), et une filière longue (75% de la production suit un circuit long : coopératives, abattoirs, conserveurs).
La filière longue est fortement concurrencée par le foie gras de Hongrie ou de l’ouest de la France, et les prix chutent gravement.
En matière de revenus, les marges des producteurs de canards en filière longue, qui livrent à des transformateurs, ont fortement baissé.

Importance économique

Pour 100 euros de production de biens agricoles, les palmipèdes représentent 5 euros.

Les débouchés de la filière

Midi-Pyrénées représente 20% de la production nationale de foie gras. La région est en 2e position derrière Aquitaine (50% de la production). Elle est talonnée par les Pays-de-la-Loire (18 % de la production).
Environ 70 % du foie gras français est produit dans le sud ouest de la France. Cependant, les années 1990 ont vu l’émer­gence de nouveaux bassins de production, notamment Pays-de-la-Loire, Poitou-Charentes et Bretagne.
Un point fort : les entreprises de transformation de Midi-Pyrénées traitent 40% du foie gras produit en France.

Chiffres clés

  • canards : 7,7 millions de têtes, soit 39 000 tonnes
  • dont foie gras : 3900 tonnes

Source Chambre Régionale d'Agriculture