Les SIQO représentent moins de 3% des ventes des éleveurs : les entreprises choisissent des stratégies de marque, plutôt que de signes officiels.

 

Lait de chèvre

Lait de chèvreBénéficiant de la reconversion d’éleveurs d’ovins viande (voire d’ovins lait), une nouvelle filière se développe très rapidement. Elle est tournée vers l’industrie, demandeuse de lait de chèvre. Cette nouvelle filière se juxtapose à une filière traditionnelle, cantonnée dans des territoires limités.

L’élevage de chèvres est réparti essentiellement dans quatre départements : l’Aveyron, le Lot, le Tarn-et-Garonne et le Tarn.

Lait de chèvre

source : RGA 2000, effectif par canton

En 2000, on pouvait compter 1 000 éleveurs professionnels, pas forcément spécialisés. Ils sont 550 en 2007, parmi lesquels 120 éleveurs détiennent la moitié du cheptel.

Spectaculaire hausse des effectifs et de la production

En 10 ans, les effectifs explosent : le troupeau est en hausse de + 26%, tandis qu’un tiers des éleveurs disparaît. La taille moyenne des troupeaux est passée de 25 à 60 chèvres.
On compte environ 1 000 éleveurs de chèvres dont 550 producteurs professionnels. Parmi eux, 160 ont plus de 200 chèvres.
Deux tiers des éleveurs, environ, livrent du lait et un tiers transforment tout ou partie de leur production. La transformation concerne surtout le Lot, le Tarn, le Tarn-et-Garonne et le Gers.
La production est en très forte augmentation, ces dernières années, surtout grâce au développement de cet élevage en Aveyron qui produit maintenant environ les deux tiers du lait de chèvre régional.

Le prix du lait de chèvre se maintient

Le prix du lait de chèvre s’est bien maintenu jusqu’à la fin 2009, profitant d’une situation de marché protégé par rapport au lait de vache. Fin 2009, des incertitudes étaient ressenties, quant aux stratégies des industriels.

Importance économique

Sur 100 euros de productions de biens agricoles, l’élevage de chèvres représente une part de 1 euro.

Les débouchés de la filière

L’équilibre régional entre activité fermière et activité laitière est proche de celui observé au niveau national.

Chiffres clés

  • cheptel chèvres : 75 000 têtes
  • production de lait : 0,5 million d’hectolitres
  • nombre d’éleveurs en 2007 : 1200
  • dont professionnels (spécialisés ou pas) : 750

Source Chambre Régionale d'Agriculture